vendredi 16 août 2013

Ludwig Von 88


Après des débuts aux alentours de 1983, leur premier véritable disque sort en 1986 : Houlala. Il s'agit là de leurs premiers cris face à une société qu'ils jugent en déroute. Ils se font connaître en composant de nombreuses chansons au second degré sur des vedettes : Louison Bobet, Nicolae Ceaușescu, Maria Callas, Jacques Chirac, Jodie Foster, Ayrton Senna, etc. Le groupe manie l'ironie et dénonce les travers et les clichés de la société française.

Le groupe aborde parfois des thèmes plus sérieux tel que la guerre (Libanais raides, Hiroshima), la drogue (Le Manège enchanté, Kaliman), les inégalités nord/sud (Poussière d'Empire) ou la misère (LSD for Éthiopie, In the Ghettos) mais toujours avec détachement et ironie.

Leur configuration musicale est celle de beaucoup de groupes de l'époque, développée par Métal Urbain et reprise notamment par Bérurier Noir : guitare, boîte à rythme, chant et raïa derrière.

Le groupe a connu des formations diverses et variées mais se stabilise à la fin des années 1980 avec au chant Karim Berrouka et Fabrice Barthelon, à la guitare électrique Nobru (Bruno Garcia), à la basse Laurent Manet puis Charlu Ombre (des Nuclear Device) et enfin, aux « machines », Jean-Mi. Ils sont alors connus pour leurs concerts qui peuvent durer plusieurs heures, leur sens de l'humour et leurs costumes bricolés à partir de maillots de cyclistes, bonnets ridicules, équipements de plongée ou encore ponchos mexicains.

Si le groupe ne s'est jamais officiellement séparé, il n'en reste pas moins en pause prolongée depuis janvier 1999. Nobru (Bruno Garcia de son vrai nom), le guitariste, officie désormais dans Sergent Garcia et Jean-Mi alias Junior Cony s'est lancé dans le dub. On le retrouve également derrière les machines de Bérurier noir. Karim Berrouka écrit du fantastique et de la fantasy.

Albums Download

Aucun commentaire:

Publier un commentaire